jeudi 31 octobre 2013

Armando Andrade Tudela


Armando Andrade Tudela, Seuil de rétablissement.
Le Grand Café, Centre d’art contemporain, Saint-Nazaire.
Exposition du 5 octobre 2013 au 5 janvier 2014.


Debout. Immobile. Un pas. Puis un deuxième. Perte totale sous les hauteurs du plafond de la première salle. Je déambule lentement dans chacune des salles. Le bruit de mes talons, tic tac, tic tac. Un rythme continu. Un métronome qui résonne dans cette immensité.
Bleu. Vert. Rose. Bleu. Blanc. Beige. Je revisite les couleurs. Cette infinité d’assemblages chromatiques. Mon œil scrute ces variations, ces méandres. Il pénètre dans ces vibrations visuelles. Je m’en vais.
Stridentes. Criardes. Sombres. Légères. Epurées. Une projection. Petites sculptures partiellement protégées. Des cloches. Une table. Deux tables.
Sont-ce des tables ?
Grillage, plexiglass, plastique, bois, fer, acier, tissu. Les combinaisons ne s’arrêtent pas à la peinture. Les matières, les surfaces. Rugueuses ou lisses. Transparentes ou opaques. Brillantes ou mates. Fines ou épaisses. Des calques, des aplats, où s’arrête ce foisonnement de matériaux ?
Rouages, rouages. Tic, tac talons attendez-moi ! Ralentissez. Tournez. Revenez. Stop.
Les Jours Transparents I, II, et III se lèvent. Ils s’érigent. Me font face. Ou profil. Je ne sais plus. L’orientation est difficile. L’expérience sensorielle n’en est que plus intense. Plus rapide. Une, deux, trois épaisses et larges plaques de plexiglass. Quelques ponchos et sweatshirts américains à capuche pendent, s’étendent. Je leur fais signe. Je les regarde. Je les écoute. Silence. Ce ne sont que des restes de vie. Des traces d’un passage. Des coquilles. Des cocons vides. Ils ne protègent plus rien, plus personne. Les voilà à présent comme des reliques ou des poupées vaudous. Petits clous ne vous battez pas, ne partez pas. Il y a tant de fantômes à suspendre. Tant de surface à embaumer. Tant de corps à réunir. Peut-être trop difficile à faire transparaître ces fameux Jours ?

Ema Bregovic


Jour Transparent I, Jour Transparent II, et Jour Transparent III, 2013




Joy Lamp, détail


















River Wall, 2007, 2013
Joy Lamp, 2011, 2013

Plus d’information sur http://www.grandcafe-saintnazaire.fr

Aucun commentaire:

Publier un commentaire