samedi 27 novembre 2010

Cold Comfort - Galerie Mélanie Rio

Cold Comfort – Rune Guneriussen
Galerie Mélanie Rio
Nantes
   Entrée dans une pièce sombre. Première photo, très grand format elle s'impose à nos yeux. Entre nature et culture, je m’y perds, à la fois envoûtante et pleine d'interrogation. Ces livres qui grimpent autour d'un arbre comme du lierre ou ruisselant dans la verdure, cette culture envahissante est-elle notre futur air vital ? Est-ce un arbre sur lequel poussent des lampes ou des lampes posées là pour magnifier l'arbre ?
   J'oscille entre contemplation et rêve, une sensation de calme. La rêverie se poursuit, une autre salle s'offre à moi, des photos de nuit. Le rapport de la nature et des éléments de la vie quotidienne (lampes de bureau, chaises en plastique...) se fait dans une autre tonalité, une autre lumière, plus intime. Je tourne, je rêve, je m’y perds. Pourtant je ressens comme une grande solitude. Personne. Une galerie froide, blanche, dans la photo un bleu profond. Une intimité suggérée mais avec tellement de distance, un intouchable, une invention venue d'un songe qui est bien inexistante. Il s'en dégage une pensée profondément poétique mais est-ce vraiment le propos ?
N’est-ce pas un appel à la réflexion sur le rapport entre l'être humain et la nature ? Dans une actualité où les questions sur le développement durable et l'écologie font chaque jour débat. Ces photo sont elles des poubelles magnifiées ? Vielles lampes accumulées et envahissantes. S'impose une dualité entre poésie et actualité politique et sociale.

Laureen Dupuis


Aucun commentaire:

Publier un commentaire