jeudi 25 novembre 2010

Renaissance contemporaine

De fond en comble 
Max Charvolen et Suzanne Hetzel
Centre International d’Art Contemporain de Carros,
18 septembre / 31 décembre 2010. Entrée libre.
www.ciac-carros.fr


Elle, enregistre les travaux, minutieuse et attentive ; elle fixe sur papier glacé les vestiges de cette demeure massive, les fastes déchus de la forteresse. Ils sont des voisins, des ouvriers, jeunes, moins jeunes, tous venus prêter main forte à la renaissance de la bâtisse. Ils fixent l’objectif d’un regard inquiet. Telle une véritable archiviste, elle répertorie chaque pièce, donnant à chaque objet « sa place ». Pas d’enjolivure, pas de fantaisie, mais un œil juste et pertinent, analyste et rigoureux. Il s’agit de ne pas trahir l’espace dans lequel elle évolue, et de garder trace de cette ruine éphémère.

Il, invite à parcourir des pièces anguleuses, des espaces recomposés par la couleur. Il moule, il encolle, recouvre de pigments. Là un escalier, là une porte, là un couloir. Les lieux de passage, marqués par des traces de pas, aux endroits où la toile est encore vierge. Il arrache cette deuxième peau au château branlant, la retend, invente un nouvel espace. Il vient nous parler d’une géographie des choses, ce qui a été là, ce qui va disparaître après les travaux.

Deux artistes en résidence. Suzanne Hetzel et Max Charvolen. Un alliage solide face au temps. Ils nous invitent à garder la mémoire d’un lieu soumis au changement. C’était un château. Ce sera un musée.

Marie GRIER 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire