samedi 27 novembre 2010

Comment faire danser un carré

Depuis 1950, le déroulement de la peinture
Judit Reigl
Musée des Beaux Arts de Nantes
9 Octobre 2010 – 2 Janvier 2011

 Une foule à l’affût,
Un rythme

Marche presque solennelle
Danse intemporelle

Espace partagé,
dans l’intimité

Ecouter la couleur, sentir la forme

Espace et picturalité
Le passage de la peinture
Continuité
La trace, visible
et cachée
Saisissable à l’instant même
Tactile

Le trait, perceptible,
temporel, corporel
Impénétrable
Immatérialité diaphane

Verticales
Absence, vide, emprise

L’Horizon
Une ligne, des points

Deux rectangles

Danse

Tonalité bleutée
Note teintée

Résonnance

Inhérence

Indolence

Silence

Le mouvement s’accélère,
Amplitude sensible

Tension, interaction, commutation

Effleurement viscéral

Divergence, assonance, turbulence


Glissements impulsifs
Troubles corrosifs

Empreinte
Etreinte

Décharge furtive
Surcharge vive

Creusement
Recouvrement

Dissonance
Résistance

Surgissement

Épuisement de la matière,
de la surface toute entière

Saturation

Dispersion

AUROUSSEAU Pauline  

Hydrogène, photon, neutrinos 1984-1985
 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire