vendredi 18 novembre 2016

Luca Gilli, Les chambres blanches - Galerie Confluence 45 rue du Richebourg, Nantes.

http://galerie-confluence.fr/

Jusqu’au 23 décembre 2016.


Dans le titre de l'exposition « Les chambres blanches », le photographe Lucas Gilli nous parle déjà de l'intime. La chambre, espace d'imagination personnelle, de fluctuation de l'esprit.
Cependant, la Galerie Confluence nous présente ici une sélection de photographies prises lors des travaux aux Beaux-arts de Nantes. Nous nous retrouvons donc du point de vue d'un homme, au milieu de ce chantier.
Ces photographies semblent nous parler silencieusement. Ce silence je l'avais déjà ressenti dans les dessins de Tatiana Trouvé.
Les objets présents se détachent de leur fonction principale. Ils sont ici un réservoir de formes, de couleurs et de texture. Leur présence nous permet une identification. Un repère.
Ces repères prennent leur importance dans ces espaces où le sol et les murs se confondent. La surexposition permet la création d'une enveloppe lumineuse, éblouissante, qui fait vibrer et naître une infinité de nuances de blanc. À l'image de l'œuvre de James Turrell, l'espace tout entier devient sculptural.
Le point de vue du photographe et quelques éléments architecturaux nous permettent une identification supplémentaire. Ainsi nous nous sentons seuls, figés dans cette chambre à la porte close. L'atmosphère est suspendue mais elle n'est pas effrayante. Elle libère des limites et permet un voyage vers un monde intérieur, spirituel.
L'exposition est réalisée en partenariat avec les Amis du musée de Beaux-arts de Nantes et l'Atelier. 



Marie DUPERRON.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire