vendredi 23 novembre 2012

Fragile Territories



Fragile Territories au lieu unique, Nantes


Fragile Territories est une œuvre de Robert Henke. Son œuvre se compose d’un environnement sonore et lumineux. On ne sait si l'auditif découle du visuel ou bien le contraire, mais leur corrélation est frappante. J'ai découvert cette création avec Igor et Alexandrine. On passe une porte. Il fait sombre. La seule source lumineuse provient du mur de gauche. Un énorme mur où un panorama de traits de lumière s’y déploie. Un son englobe la salle, vibrant et électronique. De gros coussins sont sur le sol. Nous en entassons plusieurs afin de nous poser mi-allongés et profiter du spectacle de la manière la plus confortable. Quelques derniers soupirs et chuchotements et nous plongeons ensemble dans cet univers de fréquences et d'ondes. Une quiétude s'installe malgré l'œil qui se perd dans ce circuit artificiel. Je me détends et me dis que c'est sûrement fait exprès ce relâchement, afin de tomber visuellement dans la déambulation sonore de lignes et de points de lumière.





Des formes apparaissent, l'énergie du mouvement est prenante, le hasard qui anime cette sorte de dédale futuriste me captive. Sûrement aussi parce que l'ensemble s'étend sur une bonne vingtaine de mètres. Si ce n'est plus. On a dû rester contemplatif plus d'une demi-heure mais on n’a perçu qu'une infime partie de ce qui s'est passé. Je ne sais si j'avais l'esprit tourmenté mais ce mur apaisant et déroutant m'a plongé dans des abîmes. Comme s'il était un immense miroir qui me renvoyait sur moi même. Intérieurement. Me perdant dans ma tête. Cette œuvre amène à une temporalité propre au spectateur, ou à sa perception, selon moi. Je quitte la salle la tête vide mais le cœur plein. Bon moment passé, l'impression de ressortir d'une méditation.


Simon.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire