mardi 4 décembre 2012

TABLE à l'Atelier Alain Lebras, Nantes






TABLE à l'Atelier Alain Lebras, Nantes
Elise Guihard, Romain Rambaud, Cat Fenwick, Marine Class,
Pierre-Alandre Remy, Chloé Jarry


 


J'ai eu ce flyer entre les mains qui m'a donné envie d'aller voir ça de plus près.
C'est sûrement la table bleue en lévitation
ou les cinq personnes qui l'entourent
les bras au-dessus de la tête
les yeux mi-clos
patientant jusqu'à l'arrivée
 de spectateurs curieux.

J'entre

Ils ne sont pas là.
Je dis zut
puis me déleste de mes attentes.

Je vois le lino s'extraire du sol à deux endroits
pour venir s'allonger mollement sur deux paires de tréteaux
 formant des drôles de table incurvées
je ne touche pas
j'aimerais toucher.

Plus loin s'élèvent des formes violentes oranges et anguleuses faites d'acier
la table éclatée.

Il n'y a pas de textes pas de photos
juste des sculptures.

Plus loin une grande plaque de métal perforée de centaines de trous est placée en tension sur un tronc d'argile
l'acier se cambre et la terre jaillit
immobile.

Sur une petite table ronde de café il y a une nappe blanche
sur la petite nappe blanche il y a une petite cafetière et des petites tasses en porcelaine
dans les petites tasses en porcelaine il y a du sucre
dans une des petites tasses en porcelaine avec du sucre il y a une cuillère
mon esprit analyse.

On me dit
"normalement si on bouge la petite cuillère ça fait Miiiiiaaaouuuu mais là la pile ne marche plus alors on attend l'artiste qui doit nous en apporter une nouvelle"

Je me dis zut encore
J’aurais aimé découvrir ça tout seul et être surpris.

Ensuite ça brille
de magnifiques V à l'envers transpercent comme des montagnes d'or une planche de bois noire
je la scrute sous tous les angles.

Je grimpe les quatre marches fragiles d'un étroit escalier pour me retrouver face à la dernière œuvre de l'exposition
c'est abstrait
c'est une lumière qui vient du plafond
c'est une nappe colorée de bleu de blanc de vert et de noir
dessous
c'est encore de la lumière
dessus
c'est une sculpture en étain qui
par endroit brille
par endroit est mat
et qu'on ne doit pas toucher avec les doigts pour ne pas laisser de traces acides.

Je rigole avec deux des artistes qui tiennent l'atelier
et m'en vais paisiblement


Arthur d’Haeyer


Aucun commentaire:

Publier un commentaire