jeudi 13 janvier 2011

Air(e) de retard Exposition d’Alain Bernardini

L’artiste-photographe, vitriote, ancien résident du CENTQUATRE, tente de proposer depuis cinq ans une autre représentation du monde du travail. Cette fois-ci, il est exposé à la base d’Appui d’Entre Deux à Nantes, qui assure la promotion et la diffusion  de l’art public contemporain.

Devant la base d’Appui de l’Entre Deux, on peut voir un petit panneau routier avec comme indication « Air(e)  de retard », puis on entre par une porte vitrée, on suit un petit couloir, avant d’atterrir sur une estrade en bois. Ça a l’air chaleureux comme endroit. La preuve, un chat dort sur l’estrade. Onze photos nous font face, certaines ont comme support des panneaux métalliques comme ceux placés au bord des routes.
Camionnette. Air(e) de retard. Deux femmes. Attendre. Homme. Cravate. Voiture. Construction.
Premier sentiment : intriguée.
Aucun cartel. Pas de titre. Pas d’indice.
J’avais décidé de ne pas me renseigner sur l’artiste et sur ses travaux précédents avant d’aller voir l’exposition.
Questionnement. Déambulation. Etonnement. Tâtonnement. Questionnement. Flânerie.
J’élabore des interprétations farfelues pour chacune des photos.
Je me tourne vers des bulletins de retard, soussignés Alain Bernardini, adressés à des salariés. Pour voir ce que ça fait. Sans raison. Pour visionner des films. Pour discuter.
Je souris. C’est drôle ! Je retourne vers les photos. Je marche, je m’approche, je m’arrête, puis je crois comprendre.
Air(e) de retard. Salariés. Travail. Route. Voiture. Pause. Se garer. Temps. Hypermobilité. Résistance. Pression. Ponctualité. Paysage. Mer. Sable.
J’adhère.
Sur le point de m’en aller, dernière photo non placée sur le même mur me fait face. J’ai failli partir sans la voir, illumination ! Enfin…je crois.

Où voir cette exposition ?
A la base d’Appui d’Entre Deux
5 avenue de l’Hôtel Dieu à Nantes
Quand ?
Les mardis, jeudis, vendredis, samedis de 14h30 à 19h.
Jusqu’au 18 décembre 2010.
Entrée Libre
http://www.entre-deux.org/

Aucun commentaire:

Publier un commentaire