jeudi 13 janvier 2011

Kim En Joong

Kim En Joong
Passeur de lumière
Du 26/10/10 au 05/03/11
tarif réduit 1€, gratuité moins de 18 ans et demandeur d’emploi
Passage Sainte Croix, 9 rue de la Bâclerie, 44 000 NANTES
http://www.pedagogie.ac-nantes.fr/

Le Passage Sainte-Croix expose depuis peu certaines œuvres de l’artiste sud-coréen Kim En Jong. L’architecture du lieu se prête particulièrement bien à l’œuvre de cet artiste qui, comme il le dit lui-même, travaille la matière pour « aller des ténèbres à la lumière ». En effet le Passage, inondé de lumière du fait de son toit de verre, recèle cependant quelques zones d’ombre soulignées par les vieilles poutres qui agrémentent son architecture. Le spectateur évolue alors dans un environnement, entre ténèbres et lumière, qui favorise sa sensibilité et le prédispose à appréhender l’œuvre de ce peintre abstrait.

                Influencé très jeune par la culture artistique occidentale, son travail le distingue des artistes asiatiques traditionnels. Il est possible de voir dans cette exposition divers types d’œuvre : sur toile, sur papier, et même sur verre. Cependant, quelque soit le support utilisé, chacune de ces œuvres reflète le même cheminement de pensée. L’artiste ne cherche pas à représenter, il ne donne d’ailleurs pas de titre à ces œuvres, afin de ne pas diriger le spectateur vers une interprétation plutôt qu’une autre. A ce dernier de regarder la peinture « comme un nuage », pour reprendre les mots de l’artiste. 
                En effet, il ne s’agit pas face à ces œuvres d’y rechercher quelque chose. Le spectateur n’a qu’à se laisser guider par ses sensations. Appuyé par l’agencement du Passage et ses jeux de lumière, toute l’exposition prend une dimension particulière.

                L’amateur d’art, confirmé ou non, sera charmé par le travail de l’artiste et sa mise en scène dans le Passage Sainte Croix. Quant au spectateur qui sera entré dans le Passage par hasard pour échapper au froid glacial ou rompre la monotonie de sa journée, il aura bien choisi son exposition. On ne reste pas insensible à la lumière qui se dégage de l’œuvre de Kim En Joong, et l’on en garde un souvenir longtemps après avoir quitté le Passage.

Pourprix Madeline
L1Audencia



Aucun commentaire:

Publier un commentaire