jeudi 13 janvier 2011

« KIM EN JOONG passeur de lumière »

Passage Sainte-Croix
,
9 rue de la Bâclerie 
à Nantes (44000)
du 26 novembre 2010 au 5 mars 2011
du mardi au samedi : de 12 h à 18 h 30

            Ré-ouvert depuis peu, le passage Sainte Croix accueille jusqu’à début mars les œuvres de l’artiste coréen Kim En Joong dans le cadre du thème choisi pour l’année : le passage. En effet, marqué dans son adolescence par le peintre russe Kandinsky, Kim en Joong s’éloigne peu à peu de l’art asiatique pour se tourner vers la peinture abstraite européenne ; il s’agit donc pour cette exposition de mettre en formes et en couleurs les différentes étapes artistiques et personnelles de la vie de l’artiste.

            Le lieu est bien choisi : le nouveau passage Sainte Croix est particulièrement lumineux, clair, ce qui permet de mettre les œuvres de l’artiste en valeur. On trouve donc dans cette exposition des réalisations récentes de l’artiste, telles que de nombreuses peintures sur toile, mais également des vitraux, céramiques, ou encore des lithographies originales signées par Kim en Joong.

            Les tableaux de l’artiste sont relativement simples, mêlant les couleurs vives au fond blanc de la toile, laissant entrevoir des formes mais ne les citant jamais ; Kim en Joong prend d’ailleurs le soin de ne pas donner de titre à ses œuvres afin que le spectateur soit libre de son interprétation, car « ce qui est important dans l’œuvre d’art, c’est la sensation… N’expliquons rien, et laissons sentir… » . Perfectionniste, l’artiste irait jusqu’à brûler les toiles qui ne correspondraient pas totalement à ses attentes, pour ne présenter que le meilleur de lui-même.

            Les vitraux de Kim en Joong constituent certainement la partie de son œuvre la plus impressionnante et la plus originale. C’est la recherche incessante de lumière dans ses toiles qui a poussé l’artiste à s’intéresser au vitrail. Aujourd’hui, ils ornent de nombreuses cathédrales et basiliques, participant à la notoriété de l’artiste à travers le monde.

            En somme, c’est une exposition riche et originale que nous propose le passage Sainte Croix : Kim en Joong est un maître du contemporain qui mérite d’être (re)découvert.

Audrey Rey-Herme (L1 Audencia)

Aucun commentaire:

Publier un commentaire