jeudi 13 janvier 2011

Michel JOURNIAC

24 heures de la vie d’une femme ordinaire
Fantasmes /Réalités
1974

Œuvre exposée au Centre Pompidou de Paris, dans l’exposition Elles@Centre Pompidou
Entrée gratuite pour les moins de 26 ans
27 mai 2009 - 21 février 2011
11h00 - 21h00
 
Tic Tac
L’horloge tourne, les heures défilent.
La ménagère a 24heures pour montrer qu’elle est la femme au foyer parfaite
Arrêt sur images. Panorama  noir et blanc

Etrange banalité ?
ELLE,
Et son habit de ménagère
Souriante, aimante, intentionnée
Prise dans une machine infernale
Celle des tâches quotidiennes
« Nettoyer, balayer, astiquer »
Oubliée, enfermée dans ce tourbillon de tâches
A la fois triste et drôle 
Cette « desperate housewife »

Etrange malaise ?
LUI,
Les traits durs, effacés
Ignorant et désintéressé
Propriétaire des clefs de la cage de verre
  s’affaire
Sa chère et tendre
Sois belle, serviable
Aux petits soins de ton mari
Mais surtout tais toi

Tic Tac. Arrêt sur image. Atmosphère dérangeante

Ce corps,
A la fois matériau et moyen de communication
Un troisième sexe
Mis en scène et instrumentalisé
Repoussant, désirant, … inquiétant
Nous tirant à la fois les larmes et les rires
Ce corps travesti dérangeant. Etrange
Le troisième sexe
Ni masculin, ni féminin


Les 24 heures de la vie d’une femme ordinaire sont là représentées par douze photographies en noir et blanc accrochées  au mur de l’exposition fait par et pour les femmes artistes. Sauf que ces photographies se situent dans une section originale nommée « Transformers », dont les œuvres rejettent les catégories sexuelles traditionnelles.

Tic Tac.
Face à ce mur blanc l’horloge se met en route. Telle une marionnette la ménagère rentre parfaitement dans son rôle. Elle enchaîne assidûment les tâches. Toujours souriante, aimante.
Pathétique. 
Cependant une question persiste … Est-ce la réalité ou un fantasme ?


Boudot Mélina
L1 Audencia
 
 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire